Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gandariah: Le Cycle des Sables continue!

Publié le par Fabien Maisonneuve

Il y a un an, j'ai marqué une longue pause dans la rédaction du Cycle des Sables de Gandariah, hésitant sur mon statut, sur mon avenir, sur ma carrière. Il est certain qu'être auteur, ça signifie d'abord développer des compétences d'écriture, tant en scénarisation qu'en rédaction.

Je m'étais lancé dans cette aventure sans trop savoir où j'allais. Je cherchais aussi des retours auprès de mes amis, quand bien même la lecture ou l'orient n'étaient pas leur fort. Je voulais, encore, exister aux yeux des autres, plus encore qu'accomplir pour moi-même.

Les choses ont doucement évolué. Je me suis documenté sur la scénarisation, je me suis remis à lire. J'ai questionné mon projet d'écriture. Il m'a fallu un an pour savoir ce que je pouvais espérer faire de Gandariah en tant que roman, et j'ai finalement opté pour la reprise du récit commencé en 2013. Cette année d'exploration m'aura permis d'imaginer la suite, avec beaucoup de recul, et de concevoir la trame d'une véritable saga.

Reste maintenant à l'écrire.

A ceux qui voudraient savoir ce qu'elle raconte, voici un avant-goût.

L'empire de Gandariah vient d'être trahi par l'un de ses souverains. Il est en proie, au nord-est et au sud-ouest, à des invasions. Pour ne rien arranger, une malédiction rôde dans le ciel, sous la forme d'une nuée noire qui obscurcit les jours de l'empire. La secte kshayatrim, plus que jamais, renaît sur les cendres de l'empire. C'est durant ces heures tragiques que le moine kalandar et roi-mage Fereydoun se lance dans une quête, celle d'un jeune homme élevé par les Oiseaux de Chance, les simurghs, aux confins de la terre, et qui pourrait revendiquer légitimiement le trône impérial bousculé par l'ennemi. Le Cycle des Sables est l'histoire de cette lutte pour sauvegarder la lumière contre l'ombre d'Ahriman.

A tous et à toute, bonne lecture sur ce blog, et n'hésitez pas à réserver le livre, à paraître!

Commenter cet article