Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ghrova la possédée

Publié le par Fabien Maisonneuve

Le djinn était déchaîné. N'étant plus retenu par les fers du serment de sang de la kahina, il arpentait le fortin en quête d'une proie à saisir. Il hésita longuement, et finalement son choix se porta sur une femme de Tamaz, Ghrova. Celle-ci en appela immédiatement aux passions charnelles de son vieil époux, qui ne parvint pas à la satisfaire le moins du monde. Elle sortie alors, vivre en nashize, arpentant dès la nuit même les ruelles du ksar pour s'étreindre à qui mieux mieux, pour le plus grand bonheur des soldats et le déshonneur du village. On l'entendait gémir ça et là.

Voilà ce qu'il arriva du djinn; il apporta la quiétude des gardes avec les manières qu'aurait choisi pour lui sa créatrice, la ravissante tentatrice Ishtar. Grâce au djinn qui possédait les cuisses de Ghrova et faisait tinter ses bracelets, les soldats oubliaient déjà Zana et son frère.

Murés dans leur geôle, ils allaient être conduits à la capitale.

Qu'importait la volonté d'Ishtar, depuis le lointain Bardô où vivaient les défunts et les dives, ainsi que la plus puissante partie de leur création splendide ; ce domaine était interdit aux vivants. Pour l'heure, un djinn avait eu l'initiative qu'il fallait pour laisser une chance à Tamaz. Quand aux amants, il leur fallait encore éprouver les conséquences de leurs manœuvres auprès du Grand Vizir Shalumbal, dans la capitale du Mazighân.

Le temps allège les actions, et rend facile ce qui semblait impossible, selon des voies mystérieuses. Mais rien n'est jamais soldé dans l'évanescence de ce monde.

Commenter cet article