Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le "Matriarcat" (gynarchie) dans Gandariah

Publié le par Fabien Maisonneuve


On peut voir une sorte de matriarcat, ou du moins d'alliance du pouvoir et de la femme par le principe du Suyamur. Les femmes nashizes1, c'est-à-dire courtisanes, qui sont au service du harem royal, quelqu'il soit, doivent allégeance, évidemment au roi. Mais par la même occasion, alors qu'elles seront toute leur vie attachées à son autorité, elles vont contracter des mariages avec les seigneurs de Gandariah, ce qui rattachera les seigneurs à l'autorité royale. Ainsi, elles se font les émissaires du pouvoir, et exercent une sorte d'autorité morale de l'empire. Leurs services passées ont assuré que les jeunes seigneurs et les veufs restent dans le droit chemin, leur mariage garantie la dépendance des seigneurs à l'autorité impériale et fédérale.

1: "nashize est un mot arabe qui veut dire élévation et supériorité mais on l'emploie aussi pour désigner la femme qui refuse d'être soumise surtout en matière de sexualité."

Articles connexes:

Commenter cet article