Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Guerre des Trônes

Publié le par Fabien Maisonneuve

Alors qu'Anobmosis régnait sur la sombre cité de Makoth, aillant emmené son Trône loin de Balad-al-Jamah, il oudrît un plan contre la Confédération.

Il converti d'abord le royaume de Juhubba à la cause de Shayatz, en réalisant un modèle social de la suzeraineté militaire si bien organisé qu'il promettait des carrières agréables aux soldats. De là dit-on viendrait la réforme dite des mudjahidins, celle qui donne au mudjahidins pouvoir de vie et de mort. Les soldats taggothi torturaient et obtenaient d'excellents résultats en instruction militaire. Anobmosis leva les Légions de l'Ombre contre Balad al-Jamah et réclama le Trône de Cristal, promettant un nouvel age d'or.

Le désordre de la cité acquis, les forces de défense investirent les murailles et repoussèrent les Légions de l'Ombre, insuffisemment préparées face à l'Alchimie. Pelaboria se retira de l'empire sans demander son reste. C'est à cette époque de Kalder le Rouge, shah du Shadiraï, né prince-marchand, vizir récompensée par une fin de dynastie, accède au Trône de Balad al-Jamah. Il rencontre le Roi Mage Fereydoun qui guide les huit confréries impériales. Dès lors, un plan se met en place. Kalder promet la victoire en échange du titre de Shahenshah. Des contestations naissent avec la défection du Mahanistan et du Baktrân. Le shah du Mazighân se joint à la cause de Kalder, et son parti l'emporte, conservant leurs Trônes à Balad-al-Jamah. Une épique campagne est menée par le fleuve Gihadjam. Celle-ci débouche sur l'arrivée d'une force de galères-tortues blindées contenant des centaines de fantassins et une centaine de balistes alchimiques. La Garde-Rokk de Makoth est détruite. Les Simurghs prennent la décision d'abandonner les hommes. Anobmosis est assassiné par les prêtres kshayatrim qui donnent le sceptre de la cité à Kalder, en lui apposant une brûlure. Lors du couronnement du Shahenshah, l'étoile du Shadiraï se met à briller de façon exceptionnelle pour des siècles.

 

Commenter cet article