Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poème de Faraba

Publié le par Fabien Maisonneuve

La juste place des hommes n'est pas de s'indigner à la face de la terre,

Ni de s'incliner devant l'espace,

ou de rouler autour d'une pierre.

Tout cela nous le faisons par amour,

ou nous nous en abstenons.

La grandeur de l'homme est de tenir sur ses pieds,

et de faire de ses mains un usage,

de sa voix un mortier,

de son coeur un mobile,

de son âme un projet,

de son temps un héritage.

Lèves la peur et éclos,

oh germe de devenirs chéris,

Essuies-donc enfin tes larmes trop salées,

Et nourries-toi de sueur et de douceur.

Une eau douce coule du fond de la terre.

Elle monte jusqu'aux Jardins,

Elle blanchie la forteresse et rafraîchie les ombrages,

Vie.

Commenter cet article