Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les confusions Gandariah -Moyen-orient ancien

Publié le par Fabien Maisonneuve

Les noms dans le mythe de Gandariah sont puisés dans les croyances du moyen-orient ancien, mais les mythologies orientales n'ont rien à voir avec Gandariah.

A ces époques, l'idée d'un démiurge maléfique était rare, car elle sous-entendais la dichotomie du bien et du mal appliquée à l'univers, chose qui, dans un monde de chasseurs, avait bien du mal à passer. Les adorateurs de Mithra qui célèbraient le sacrifice des bovins résistèrent longtemps à ce regard, à la recherche de la lumière.

Le monde fut d'abord présenté créé par et pour des dieux exigeant le sacrifice, mais surtout l'impôt.

Les actes d'adorations donnèrent lieu dès l'Egypte antique à des indulgences pour le tribunal d'Osiris... Sans doute y avait-il déjà un trésor du temple à la disposition gracieuse d'une caste privilégiée, qui, plutôt que de vivre parmi nous en diplomate, s'est érigé en tribun. Mais zarathousthra était fécond, pour les chercheurs d'absolu, inspirateur de Socrate et Platon, il préfigure le théisme des stoïciens monothéistes comme Philon et Epictète.

Zoroastre est aussi le réformateur du mazdéisme, connu comme culte d'Ahura Mazda. Ce monothéisme sera dans une progression d'est en ouest durant toute la période assyrienne. A l'époque, les cananéens, puis les phéniciens, vénèrent Baal. Il est le seigneur orageux des terres fertiles, il est fils de El, le Grand Roi.

El restera le dieu local, et son évolution nous est connue. Il s'inscrit autour de principe de serments aux hommes. Et aussi, en de grandes occasions, en des grognes terribles avant que ne redescende son courroux. Ayant vu ce qu'était la vie bédouine, son plus grand point fort, c'est d'avoir disposé ses adorateurs à suivre une loi, ce qui leur permettait la sédentarité.

 

Commenter cet article